Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
Les notes de lectures recherchées

6 livres correspondent à cette oeuvre.

Il y a actuellement 5 notes de lecture correspondant à cette oeuvre (voir ci-dessous).

Notation moyenne de ce livre : (5 livres correspondant à cette oeuvre ont été notés)

Mots-clés associés à cette oeuvre : afrique, afrique du sud, amitie, amour, apartheid, assassin, bmw, colere, dette, espionnage, meurtre, moto, polar, presse, services secrets, taupe, thriller, trahison, tueur a gages

Auteur    Message
Kundry



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 30 Juil 2008
Messages: 400
Localisation: Yvelines

Posté: Sam 20 Aoû 2016 16:37
MessageSujet du message:
Commentaires : 0 >>

Thobela est un ancien militant ayant lutté (à mains armées) pour la fin de l'apartheid, vivant maintenant une vie tranquille avec sa femme et le fils de celle-ci. Mais l'un de ses anciens amis, envers qui il a une dette, est enlevé par des maîtres chanteurs. Thobela va donc tenter livrer un document top secret aux ravisseurs - mais les services secrets sud africains, qui souhaitent remettre la main sur ce document, se lancent à sa poursuite.

C'est le troisième Deon Meyer que je lis, et le troisième que j'apprécie. Ainsi je l'ai apprécié pour son suspense efficace ainsi que pour le contexte historique sud-africain, tout en ayant quelques réserves sur l'histoire d'espionnage/contre-espionnage que j'ai trouvée un peu trop emberlificotée et tirée par les cheveux. Une telle multitude de taupes et d'espions de tous horizons m'a parue exagérée, et l'intrigue y perd en crédibilité même si elle y gagne en complexité. Cela reste tout de même un bon thriller.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[L'âme du chasseur | Deon Meyer]
Auteur    Message
ingannmic



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 737
Localisation: Mérignac

Posté: Sam 15 Oct 2011 10:22
MessageSujet du message: [L'âme du chasseur | Deon Meyer]
Commentaires : 0 >>

Thobela Mpayipheli a tiré un trait sur son passé mouvementé. Ex-soldat du MK (ou Umkhonto we Sizwe, branche militaire de l'ANC), ex-tueur à la solde du KGB, ex-homme de main de l'un des plus gros trafiquants de drogue du Cap, il mène désormais une modeste mais paisible existence auprès de la femme qu'il aime et du fils de cette dernière.
Homme à tout faire chez un concessionnaire moto, c'est un employé ponctuel, discret et consciencieux.

L'irruption dans sa vie de la fille de Johnny Kleitges, vieil ami qu'il n'a pas vu depuis plusieurs années, mais envers lequel il est redevable d'une dette, va bouleverser cette tranquille routine. Johnny a été kidnappé à Lusaka, et ses ravisseurs exigent en échange de sa libération que leur soit apportée une mystérieuse disquette. Y seraient stockées des informations explosives, que l'otage aurait sauvegardées lors de sa collaboration à la mission de rapprochement des bases de renseignements des services secrets de l'ANC avec celles du gouvernement de l'ex-Apartheid.

Au guidon d'une imposante BMW "empruntée" à son patron, Thobela se met en route pour la capitale de l'Angola, muni de la précieuse disquette.
Il est rapidement traqué par les nouveaux services secrets sud-africains -au sein desquels blancs et noirs cohabitent avec quelques difficultés- qui semblent craindre que les informations transportées par Thobela tombent entre de mauvaises mains...

"L'âme du chasseur" est un roman très -trop ?- efficace : course poursuite haletante, bras de fer entre "bons" et "méchants", manipulations, trahisons, tout y concourt à vous empêcher de le lâcher une fois entamé... Le hic, c'est que j'avais par moments le sentiment d'assister à une superproduction hollywoodienne, dont certaines ficelles finissaient par me lasser.

Heureusement, il n'y a pas QUE de l'action dans le récit de Deon Meyer. Son intrigue est aussi l'occasion de brosser un état des lieux d'une Afrique du Sud post-apartheid où rancœurs et racisme couvent toujours sous les apparences d'une bonne entente contrainte.
J'ai également apprécié le personnage de Thobela, sa frayeur face à la violence qui semble l'habiter, son angoisse à l'idée que les individus ne puissent pas changer, et que son passé de tueur implacable ne finisse, toujours, par le rattraper...

Disons pour résumer que j'ai passé un agréable moment, sans que cette lecture soit pour autant un coup de cœur.


BOOK'ING
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[L'âme du chasseur | Deon Meyer]
Auteur    Message
rivax



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 08 Avr 2009
Messages: 781
Localisation: Au pays des grenades

Posté: Dim 18 Avr 2010 19:43
MessageSujet du message: [L'âme du chasseur | Deon Meyer]
Commentaires : 0 >>

Un roman entre thriller et espionnage qui se passe en Afrique du Sud. Un homme est enlevé. Ses ravisseurs demandent à sa fille de leur fournir un disque dur sur lequel sont enregistrés des secrets d'Etat. La fille fait appel à un ancien camarade de lutte de son père, un homme au passé mystérieux.

La fille est surveillée par les services secrets qui essayent d'intercepter le messager, sans succès.

Une traque commence. Elle est rapidement relayée par les médias. Le fugitif échappe à ses chasseurs, traversant le pays au guidon d'une puissante moto.

L'histoire se complexifie au fur et à mesure qu'elle progresse. De nouveaux personnages apparaissent, de nouvelles trames se tissent

Les différentes parties de l'histoire sont découpées en petites séquences imbriquées. Il y a aussi des rapports des services secrets, des coupures de journaux, des interview...ce choix rédactionnel donne un bon rythme au récit. On ne s'ennuie pas.

L'auteur a également savamment distillé les révélations, le suspense est maintenu jusqu'à la dernière page mais le lecteur en apprend suffisamment au fur et à mesure. De quoi rester en haleine sans s'ennuyer.

Bref, un excellent livre.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[L'âme du chasseur | Deon Meyer]
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1742
Localisation: Nîmes

Posté: Ven 20 Nov 2009 9:05
MessageSujet du message: [L'âme du chasseur | Deon Meyer]
Commentaires : 0 >>

Personnage récurrent des romans de Deon Meyer, Thobela Mpayipheli alias « P’tit », ancien agent des services secrets sud-africains, pense se reconvertir dans une vie paisible, honnête, routinière avec la belle Miriam et son fils Pakamile. C’est sans compter sur les alliances et les dettes contractées dans le passé. Johnny Kleintjes a organisé les services de renseignement post apartheid, tentant de concilier des organisations encore rivales il y a peu, de la police secrète, du renseignement militaire, des services informatiques de l’ANC, « quatre ou cinq cents gigaoctets d’informations, depuis les renseignements personnels sur la population jusqu’aux armes, en passant par les informateurs et les agents doubles. » Kleintjes découvre et copie des informations troubles, cachées et capitales. Son kidnapping aujourd’hui et la demande de restitution d’un disque dur met en branle simultanément Thobela Mpayipheli qui a contracté une dette d’honneur par le passé avec Kleintjes, un commando surentraîné de barbouzes cornaqué par le ministère du renseignement. Thobela traverse l’Afrique du sud en moto avec une meute haineuse au train. Il aimerait tant changer, oublier son passé de tueur mais comme le lui dira Zatopek Van Heerden : « Je ne crois pas qu’un homme puisse changer fondamentalement. Le mieux qu’on puisse faire, c’est de reconnaître la part de bien et de mal qui est en nous. Et de l’accepter. […] On vit dans un monde où le bien est glorifié et le mal méconnu. On peut changer de point de vue. Pas de nature. »
Quel plaisir de retrouver Zatopek en filigrane, par bribe, lorsque la mémoire de P’tit le réactive dans ses souvenirs ! Deon Meyer a l’art de rendre ses héros particulièrement attachants, présents, denses, confrontés à des démons intérieurs, des peurs et des doutes qui les humanisent en diable. Ni noirs ni blancs, ils ont le cœur métissé par le bien et la mal enchevêtrés à l’extrême. L’âme du chasseur privilégie l’action. Il s’intercale entre Les soldats de l’aube, plus introspectif et Le pic du diable. Tous les romans de Deon Meyer sont puissants. Rien n’est à jeter. Une fois refermés, on ne peut plus les oublier et c’est bien mieux ainsi.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[L'âme du chasseur | Deon Meyer]
Auteur    Message
BMR



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 30 Avr 2007
Messages: 155
Localisation: Paris

Posté: Dim 11 Nov 2007 10:04
MessageSujet du message: [L'âme du chasseur | Deon Meyer]
Commentaires : 0 >>

Après Les soldats de l'aube, lu il y a quelques années (c'était avant l'éclosion de la blogoboule), voici L'âme du chasseur du même auteur sud-africain : Deon Meyer.
C'est écrit à l'américaine, vite fait bien fait, comme un scénario pour Hollywood.
On est donc bien loin des polars littéraires comme ceux que nous avons pu découvrir avec Mankell, Connelly, Indridason et d'autres, et le style relève plutôt du roman de gare, de plage ou de TGV.
Mais tout l'intérêt de ce bouquin (et il est d'un grand intérêt) vient du contexte dans lequel se déroule l'intrigue : l'Afrique du Sud d'après Mandela, l'Afrique du Sud d'aujourd'hui, celle d'après le 11 septembre 2001.
Les services de renseignement du nouveau régime (un nouveau régime qui peine encore à se mettre en place) livrent bataille alors que les plaies de la guerre civile sont encore bien loin d'être refermées.

[...] Miriam dévisagea Janina d'un air glacial, ses yeux, sa bouche, ses mains.
- Je ne vous crois pas.
Janina soupira.
- Parce que je suis blanche ?
- Oui. Parce que vous êtes blanche.

Et l'on devine derrière tout ça que d'autres (CIA, extrêmistes islamistes, ...) se font un malin plaisir à soufller sur les braises.
L'intrigue de base est plutôt simple (pour Hollywood sans doute !) : pour aider un ancien ami, un grand black, ancien militant (doux euphémisme) désormais rangé, se trouve embringué dans le convoyage de renseignements explosifs. Il se retrouve vite pourchassé par divers rapaces et enfourche une BMW GS avant de traverser tout le pays et le roman raconte cette course-poursuite à moto (l'auteur n'a peut-être pas une âme de chasseur mais assurément une âme de motard).
Mais P'tit (c'est l'ancien nom de guerre du héros) n'aime pas qu'on le chatouille quand il veut rendre service et il va vite retrouver ses anciens réflexes (c'était un ancien tueur à la solde du KGB).
Même si c'est plutôt bien ficelé, il n'y a pas là de quoi se triturer les méninges.
Du moins de ce côté.
Car ce n'est pas tout et au fil des pages et des flash-backs on découvre tout un monde : celui d'une Afrique du Sud plutôt méconnue, les accointances entre les services secrets d'ici ou d'ailleurs, les luttes raciales d'hier (Boers, Anglais et Xhosas) auxquelles répondent les intrigues intestines d'aujourd'hui.
Et c'est passionnant.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre