Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » Poésie/Conte/Théâtre    
[Bâtons de randonnées | Yves Leclair]
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1819
Localisation: Nîmes
Âge: 62 Lion


Posté: Mar 01 Sep 2009 8:58
MessageSujet du message: [Bâtons de randonnées | Yves Leclair]
Répondre en citant

Fureter chez un libraire ou dans une bibliothèque près de rayonnages où palpite la poésie glissée dans l’alvéole des livres c’est presque à coup sûr risquer la pollinisation de l’esprit par capillarité. Les pattes de mouche des mots corsètent à peine le souffle poétique qui circule autour des lettres, dans le blanc du papier. Rien à faire, j’ai été choisi par le journal poétique d’Yves Leclair, par son titre d’abord, Bâtons de randonnées. Bien m’en a pris. Les douze mois de l’année s’égrènent en douze ragas, mouvements mélodiques cadencés. L’auteur « reprend les chemins d’ici » comme a pu l’écrire Arthur Rimbaud en son temps. Il est dans son jardin en début d’année avec son « Raga du bol, du bâton et de la porte en janvier ». Les courts chapitres en brefs paragraphes aérés sont au diapason d’une écriture fluide, précise, simple et concise. Le lecteur est bercé par des rythmes souterrains à l’écriture, l’esprit titillé à la fois par une érudition en apesanteur et des observations légères prises au quotidien dans un monde flottant. Yves Leclair convoque beaucoup de monde, tant Hölderlin que Confucius, William Cliff que le Tao-te-king, le rouge-gorge (« petit soliste…, boule orangée qu’ébouriffe la misère de ce vent de janvier. Il grelotte, seulet, chante à mon huis, frère capucin des ordres mendiants ») que la jonquille. Les nombreuses citations et haïkus s’insèrent agréablement dans un texte sans cesse aux aguets d’une vie poétique qui se dérobe d’un regard ou d’un mot, toujours prompte à révéler ses atours à qui le désire vraiment. Comme l’écrit Puzhuang, poète chan du XIVe siècle : « Dans la vie quotidienne, la majesté réside ».

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
apo



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 23 Aoû 2007
Messages: 1756
Localisation: Ile-de-France
Âge: 50 Poissons


Posté: Mar 01 Sep 2009 9:08
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Sans mentir, si cet ouvrage se rapporte à votre ramage (le louant)... le quérir ne peut qu'être sage Wink
_________________
Sunt qui scire volunt
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Apocope syncopée
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1819
Localisation: Nîmes
Âge: 62 Lion


Posté: Mar 01 Sep 2009 11:19
MessageSujet du message: Apocope syncopée
Répondre en citant

Cher apo,

La Fontaine n'eut pas dit mieux. J'espère que ces bâtons de randonnée seront plus goûteux qu'un vieux fromage coulant. Foi de renard !

F.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » Poésie/Conte/Théâtre
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre