Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale    
[Pedro Paramo | Juan Rulfo]
Auteur    Message
Momo




Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 04 Oct 2005
Messages: 442

Âge: 74 Bélier


Posté: Sam 19 Juil 2008 10:13
MessageSujet du message: [Pedro Paramo | Juan Rulfo]
Répondre en citant

Le roman paraît d’abord conter l’histoire d’un jeune homme qui, à la mort de sa mère et sur sa demande, revient au village où elle a vécu pour demander des comptes au père qu’il ne connaît pas. Ce village s’appelle Comala, qui veut dire « lieu sur les braises », autrement dit l’enfer.
Un muletier le guide vers le village, mais rapidement on comprend qu’ il est mort. Les hommes et les femmes que le jeune homme rencontre surgissent et s’effacent ainsi. La vie ne passent que par les voix des défunts. Aucune explication, aucune chronologie : on devine peu à peu que ceux qui parlent sont décédés. Leurs souvenirs se mêlent à leurs hallucinations, dans un village fantôme. « Ce village est plein d’échos… Quand on marche, on a l’impression qu’ils vous emboîtent le pas. On entend les craquements. Des rires. Des rires très anciens, comme lassés de rire. Des voix usées d’avoir trop servi…. »
Le mort autour de qui tourne ce colloque souterrain est celui du titre : Pedro Paramo. Il a été le cacique du lieu. A la mort de son père, c’est un adolescent qui se révèle dur, cynique, rusé, mais aussi maître nourricier d’une terre qui sans lui dépérira. Il s’empare des femmes qu’il veut et leur fait des enfants. Il élimine ses ennemis. Il fait tuer le père de la femme qu’il aime plus que tout, elle devient folle, meurt, alors il laisse aller la terre au néant pour se venger des hommes.
Le destin de Pedro Paramo est occupé par les morts qu’il provoque ou subit. Il l’accepte naturellement.

http://aviquesnel.free.fr/Direlire/rulfo_pedro%20paramo.html

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]

 Afficher toutes les notes de lectures pour ce livre
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
apo



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 23 Aoû 2007
Messages: 1678
Localisation: Ile-de-France
Âge: 49 Poissons


Posté: Dim 20 Juil 2008 20:07
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Oui, 5 étoiles pour moi aussi: je n'ai jamais rien lu de meilleur dans toute la (vaste) littérature latino-américaine. Sans doute c'est le fait d'avoir atteint un tel sommet qui a empêché son auteur d'écrire autre chose (je crois).
Noter comme les Mexicains ont un rapport étrange à la mort...
Et, dans un autre contexte, mais non sans relation, comment André Breton dit à un ébéniste mexicain: "Mais vous êtes plus surréaliste que nous"... (pourtant c'était Breton...)
_________________
Sunt qui scire volunt
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre