Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums   InscriptionInscription 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » Poésie/Conte/Théâtre    
[AOÛT 1936 - Dernier mois dans le ventre de ma mère | Öz...]
Auteur    Message
apo



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 23 Aoû 2007
Messages: 1357
Localisation: Ile-de-France
Âge: 46 Poissons


Posté: Lun 26 Fév 2018 8:53
MessageSujet du message: [AOÛT 1936 - Dernier mois dans le ventre de ma mère | Öz...]
Répondre en citant

[AOÛT 1936 - Dernier mois dans le ventre de ma mère | Özdemir Ince]

L'idée est saisissante : Ayant dépassé sa soixante-dixième année, le poète se représente fœtus, pendant le dernier mois de sa vie intra-utérine, en un poème par jour ; puis par onze poèmes (le XII étant l'identique du I, sauf un dernier vers), il décrit le moment de sa naissance. Il n'a à sa disposition que sa parole d'adulte, l'univers obscur et liquide du « nasciturus » – son « cachot humide », la physicité de ses membres, et son questionnement métaphysique sur l'éventuelle existence de l'autre et de l'extérieur, à commencer par la « Petite Mariée », sans lesquels il risque de ne pas exister.

L'auteur est un poète renommé en Turquie, surtout pour avoir dirigé les prestigieuses éditions Can, et pour avoir traduit du français un certain nombre de classiques : Lautréamont, Eluard, Rimbaud, René Char, ainsi que quelques contemporains.

La traductrice, Claire Lajus, est une amie, elle-même poétesse et beaucoup plus adepte que moi de la poésie turque et de sa traduction – qu'elle divulgue aussi par la revue numérique AYNA. Dès lors, chaque fois que, en me reportant au texte d'origine en regard, j'éprouve de la surprise, parfois de la stupeur, je m'interroge sur les raisons de ses choix et sur les priorités qui les ont motivés.


Cit. :

« […]
ayaklarımla vura vura kaygan duvara
uyandırıyorum isimsiz ağacı.

Uyanıyor
ve duvarı sıvazlamak oluyor ilk işi,
dışarıdan.
[...] »

« mes pieds cognent sur la paroi glissante,
je réveille l'arbre anonyme.

Il se réveille
et dehors
c'est une caresse sur la paroi. » (p. 60-61)


« Bugün –
bugün ne demek bilmiyorum – ama
bugün

bir turuncu gölge hissettim
hücremin çeperlerinde :
"Güneş" diyorlarmış buna,
gün ışığı ve aydınlık.

Yön değiştiriyor hamalım kendi yörüngesinde.
[...] »

« Aujourd'hui –
j'ignore ce que cela signifie – mais
aujourd'hui

je sens une ombre orange
sur les parois de mon cachot :
ils nomment ça "Soleil",
lumière et clarté du jour.

Ma porteuse se retourne autour de son orbite.
[...] » (pp. 62-63)

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » Poésie/Conte/Théâtre
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre