Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums   InscriptionInscription 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale    
[La vie de Marianne | Marivaux]
Auteur    Message
C-Maupin




Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 06 Mai 2006
Messages: 1877


Posté: Mar 16 Mai 2017 10:12
MessageSujet du message: [La vie de Marianne | Marivaux]
Répondre en citant

Un livre intéressant du point de vue de l'histoire du roman, mais bien long malgré les rebondissements de l'histoire, ou plutôt des deux histoires.

Je n'ai pas aimé le nombre incalculable de coïncidences qui l'émaillent, les pleurs de reconnaissance, de joie, de tristesse qui coulent des yeux des protagonistes à longueur de temps, bien des réflexions de Marianne destinées à montrer sa "noblesse" et faisant plutôt état de son mépris du peuple, la beauté toujours vantée des personnes de qualité.
Par ailleurs les personnages présentés comme les plus méprisables et méchants se retournent brutalement et deviennent quasiment des saints, alors que d'autres après avoir fait montre de qualités de cœur indéniables s'avèrent fourbes, intéressés ou lâches. Mais il est vrai que l'intérêt parle parfois bien fort au cœur des hommes.

Evidemment par bien des côtés, coquetterie, vanité, délicatesse, Marianne rappelle bien des héroïnes du théâtre de Marivaux. Elle en est la proche cousine, mais la où le théâtre effleure les réflexions avec légèreté, le roman les détaille, les étudie jusqu'à l'écœurement.

La scène où M. de Climal essaie de séduire Marianne m'a amusée par les arguments qu'il emploie et sont exactement ceux de Tartufe.

Enfin heureusement que Marivaux a été élu à l'Académie et a interrompu l'écriture de cet interminable (et inachevé) roman, après l'histoire de Marianne, l'histoire en incise de Trévire combien d'autres histoires aurait-il ajoutées ?

Je me suis souvent ennuyée à cette lecture, qui m'a parue bien décevante si on la compare au théâtre de Marivaux, mais j'ai été intéressée par la place qu'il tient dans l'histoire du roman et des codes romanesques et par le témoignage qu'il porte sur la condition féminine au XVIIIe siècle

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
Swann




Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 19 Juin 2006
Messages: 2110


Posté: Mer 17 Mai 2017 9:14
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Alléchée par un feuilleton estival qui déclinait cette longue histoire en épisodes, j'avais emprunté à la bibliothèque ce roman et j'avais été aussi déçue que toi. Le goût pour les pleurnicheries et le mélodrame se retrouvent dans beaucoup de romans du XVIIIème siècle, y compris anglais.
Je m'explique mieux, en te lisant, "la fin" complètement bâclée de l'histoire.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre