Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale    
[Ouragan | Laurent Gaudé]
Auteur    Message
Orchidoclaste



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 344
Localisation: Par monts et par vaux
Âge: 37 Gémeau


Posté: Lun 15 Juil 2013 16:38
MessageSujet du message: [Ouragan | Laurent Gaudé]
Répondre en citant

Ce roman qui donne la parole à de multiples personnages (une vieille dame noire qui approche la centaine, une mère d'une trentaine d'années déjà bien abîmée par la vie, des prisonniers évadés, un prêtre qui a perdu la boule, un homme voulant retrouver la femme qu'il aime), raconte l'arrivée et le passage d'un ouragan sur la Nouvelle-Orléans.

Leurs destins s'entrecroisent et Gaudé en profite pour peindre, à travers eux, une Amérique peu flamboyante avec ses problèmes récurrents de pauvreté, de ségrégation raciale, de mauvais traitements dans les prisons, etc.

Il égratigne aussi le capitalisme avec la surexploitation des ressources naturelles, page 58:

Citation:
"On a tout pris, disait-il des hommes avec dégoût. Et maintenant, au lieu de donner, on continue à prendre."[...]la nature le sentait l'égoïsme de l'homme et elle s'en irritait. "Elle nous en veut", affirmait-il. "Elle nous en veut" et Malogan parlait des tuyaux de gaz et de pétrole, de ces milliers de tuyaux dont on perçait la terre et qui avaient toujours soif. L'homme prenait sans cesse, sans avoir plus rien à donner et cela le dégoûtait, lui, et c'est pour cela, peut-être, qu'il n'en pouvait plus de ce monde [...]."


Un autre passage que j'aime beaucoup (p.167)

Citation:
"Il se dit que, si tout finissait là, ce serait bien. Après tout. Il est peut-être temps de laisser le monde se libérer des hommes. Que la terre ferme les crevasses dont on l'a perforée, qu'elle aspire à elle le pétrole, le gaz qu'on pompe chaque jour dans ses flancs, que les jacinthes envahissent les rues de la Nouvelle-Orléans et les alligators les rez-de-chaussée des maisons. Après tout.
Les hommes ne sont rien mais ils l'ont oublié depuis si longtemps que chaque soubresaut de la terre leur semble être un cataclysme.
Ce n'est qu'un mouvement de vie plus sourd, plus lointain que le leur. Quelque chose au regard duquel leur vie d'homme n'est rien et ne compte pas."


C'est un superbe roman. Gaudé, encore une fois remarquable.

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]

 Afficher toutes les notes de lectures pour ce livre
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
lison



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 17 Fév 2012
Messages: 227
Localisation: Isère
Âge: 50 Scorpion


Posté: Dim 21 Juil 2013 14:46
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Un très bon roman, que tu résume très bien Orchido.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre