Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale    
[En censurant un roman d'amour iranien | Shahriar Mandan...]
Auteur    Message
apo



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 23 Aoû 2007
Messages: 1402
Localisation: Ile-de-France
Âge: 46 Poissons


Posté: Mar 23 Oct 2018 19:11
MessageSujet du message: [En censurant un roman d'amour iranien | Shahriar Mandan...]
Répondre en citant

[En censurant un roman d'amour iranien | Shahriar Mandanipour]

Voici un roman très contemporain, intéressant, agréable : intertextuel, méta-textuel, contextuel. Il contient principalement une réflexion sur la censure dans l'Iran de nos jours, telle qu'elle peut s'appliquer au roman d'amour que l'auteur rédige par ailleurs dans ces pages. Dans le corps du texte, en gras, on lit justement l'histoire d'amour entre Sara et Dara, histoire qui se veut heureuse malgré toutes les difficultés à se former que rencontre un couple dans la ségrégation sexuelle qui caractérise la République islamique : certains passages sont auto-censurés par l'effet typographique du texte barré ; en caractères ordinaires, le narrateur s'adresse directement au lecteur, pour commenter, gloser, contextualiser, le texte en gras ; apparaissent aussi, en italiques, quelques citations faisant référence à des œuvres plus ou moins connues de la littérature persane ancienne, aux classiques russes, etc. La nature des commentaires, explications, contextualisations, renvois, leçons de littérature et d'écriture est naturellement très riche, variée, parfois didactique jusqu'au point (dérangeant par moments) de la pédanterie, amplement compensée néanmoins, par un humour toujours alerte, une certaine dose d'autodérision même, et une telle quantité d'informations sur la vie quotidienne, littéraire, politique, sur la sociologie du pays, ainsi que sur les techniques d'écriture adoptées par l'auteur, que l'on est disposé à l'indulgence envers les passages où il ne semble avoir d'autre souci que de révéler la petitesse culturelle et intellectuelle du lecteur qui serait tenté de se croire attentif et vif... Ainsi du mystère du personnage du nain bossu – que je ne suis pas parvenu à éclaircir, même si j'ai compris que c'est un clin d’œil aux Milles et une nuits ; de même que quelques autres. Souvent le narrateur se présente comme un voix autofictionnelle de l'auteur, dans sa biographie et au cours de la rédaction même du roman. Par ailleurs, compte parmi les personnages secondaires les plus importants le censeur du ministère de la Culture et de l'Orientation islamique, Monsieur Petrovitch, surnom qui se réfère à Dostoïevski. Les dialogues entre le narrateur et le censeur donnent une autre perspective au sujet de la censure littéraire. L'une des trouvailles heureuses, cependant, est le surgissement graduel de tous les personnages comme entités autonomes par rapport au narrateur, au fur et à mesure que celui-ci, ainsi que le bon Petrovitch, dans la chute, se placent au même niveau narratif que les héros du roman d'amour : une idée pirandellienne (Six personnages en quête d'auteur) ou unamunienne (grosse envie d'interroger la grande culture de l'auteur sur la question de savoir si elle comprend aussi Miguel de Unamuno... - là je me venge, bien sûr, en ai-je le droit ?), qui a toutefois le mérite d'être tout à fait progressive et bien menée.
Quelle forme de contrat de vraisemblance romanesque un récit offre-t-il dont les ficelles de l'écriture, et surtout de la rature, sont constamment montrées au grand jour, expliquées ; où, pourtant, les statuts respectifs des personnages et les niveaux de narrations finissent par se brouiller si adroitement ? Là réside peut-être la grande question du lecteur de roman, un tantinet masochiste, qui adore être un peu malmené et beaucoup mené en bateau...

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
Swann




Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 19 Juin 2006
Messages: 2175


Posté: Mer 24 Oct 2018 22:02
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Il a l'air vraiment très calé !
J'avoue que je m'interroge beaucoup sur "intertextuel, méta-textuel, contextuel"... "Intertextuel", je gère, "contextuel", je crois deviner, mais "métatextuel" ?
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur absent
 
Auteur    Message
apo



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 23 Aoû 2007
Messages: 1402
Localisation: Ile-de-France
Âge: 46 Poissons


Posté: Jeu 25 Oct 2018 17:50
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Oh, c'est juste moi qui crâne, comme l'auteur !
"métatextuel", c'est là où le texte (en caractères normaux) parle de la façon dont l'autre texte (en gras) a été rédigé ou biffé, et des raisons de le faire. C'est pas bien dit ?
_________________
Sunt qui scire volunt
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
Swann




Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 19 Juin 2006
Messages: 2175


Posté: Sam 27 Oct 2018 12:16
MessageSujet du message:
Répondre en citant

« apo » a écrit:
Oh, c'est juste moi qui crâne, comme l'auteur !
"métatextuel", c'est là où le texte (en caractères normaux) parle de la façon dont l'autre texte (en gras) a été rédigé ou biffé, et des raisons de le faire. C'est pas bien dit ?

Laughing
Absolument !
(arrière-pensée de te le piquer)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre