Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums   InscriptionInscription 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » BD    
[Tex Color. 10, 5 storie complete | Gianluigi Bonelli ; ...]
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1220
Localisation: Nîmes
Âge: 57 Lion


Posté: Mer 19 Avr 2017 19:58
MessageSujet du message: [Tex Color. 10, 5 storie complete | Gianluigi Bonelli ; ...]
Répondre en citant

[Tex Color. 10, 5 storie complete | Gianluigi Bonelli ; Aurelio Galleppini]

L’Apache sans visage (5/5). Dans un pueblo écrasé de lumière et posé dans le désert du Sonora, Kit Carson reprend ses esprits après qu’une bande de desperados mexicains l’ait malmené. Lancé avec Tex Willer sur la piste d’assassins sanguinaires et cruels, il s’est fait cueillir par la bande de tueurs et attend son heure, le soir venu, sur la place du village, juché sur un tonnelet, la corde au cou. Comment son ami Tex pourrait-il le tirer d’un tel pétrin d’autant que le ranger est attendu, Carson servant d’appât ? Ombre silencieuse est le Mescalero au visage masqué d’un foulard qui dirige toute la bande. Il est expert pour infliger des souffrances longues et intenses à quiconque croise son chemin et il semble bien connaître Aquila de la Notte mais Tex ignore encore à quel diable de son passé il va devoir se frotter et se piquer.
Le récit qui ouvre le recueil des cinq histoires de Tex en couleur est une réussite. Sa construction simple, en préambule Kit Carson semblant émerger d’une cuite sous l’œil rigolard de Mexicains lui faisant cercle, plonge immédiatement le lecteur dans la surprise et l’histoire. Les brefs retours en arrière situent précisément le contexte. Le dessin d’Alessandro Bocci colle parfaitement au scénario et délivre d’un trait souple et précis une histoire prenante. Les visages expressifs et les corps en mouvement luttent frénétiquement pour échapper à la mort en marche. Le duel final à couteaux tirés est tendu, surprenant et tranchant.
Rio Quemado (5/5). Dans le désert mexicain de Chihuahua, Tex Willer et Kit Carson sont sur les traces de la bande de Manuel Torres qui a bassement œuvré au Texas. Avec un laissez-passer obtenu de leur ami, le gouverneur Montales, ils atteignent l’hacienda Rio Quemado appartenant au sévère Don Augusto Rochas. Le repas du soir partagé avec les rangers, Don Augusto Rochas et ses deux enfants adultes, Rodrigo et Linda n’est pas d’une folle gaieté d’autant qu’une attaque des bandits menée par Torres contrarie la digestion. Tex et Kit prennent part à la fusillade. La bande est déroutée et Torres capturée. Fouetté à sang par Rochas, le bandit ne pipe mot. Les rangers, mis au parfum par Linda, Torres, le péon, est le père de leur tout jeune Rafael au grand dam de Rochas père & fils, interviennent afin que l’austère pater ne cingle à mort le prisonnier. Comment Torres va-t-il faire pour retrouver le droit chemin vers le cœur de Linda et de Rafael alors qu’il a la vindicte des Rochas contre lui et des poursuites judiciaires aux fesses ?
Excellente histoire mettant en jeu un amour contrarié par des rapports de castes, Rio Quemado cavale sans temps mort avec une fin digne des films noirs quand la peine purgée, le prisonnier est attendu à la sortie par un sordide comité d’accueil. Le dessin de Maurizio Dotti est lui aussi impeccable notamment dans le rendu des scènes nocturnes.
Un cheval en étoffe (4/5) Chevauchant seul dans une zone semi-aride du Nouveau-Mexique, Tex Willer aperçoit au vol de vautours qu’un charnier au loin signe son lot d’horreur. Rendu sur place, le ranger découvre le lieu de la tuerie, une famille criblée de flèches kiowa. Tex ramasse le journal de la famille. Mary Ann Reynolds, âgée de neuf ans, a été tuée avec ses parents, pionniers à la recherche d’un nouveau monde. Tex ramasse le jouet de Mary Ann, un cheval en étoffe et remonte la piste des minables assassins.
Courte histoire prenante de 16 pages basée sur une macabre découverte et une justice expéditive, se passant presque de commentaires, les dialogues étant réduits au minimum, le récit n’est toutefois pas totalement épaulé par le graphisme de Walter Venturi qui manque un peu de souplesse aux entournures mais la mise en couleur rehausse l’ensemble, exacerbant le flamboiement de l’incendie final. On croirait lire sur le visage impassible de Tex Willer la froide détermination d’un vengeur eastwoodien.
Amis pour la vie (5/5) Alors que Tex Willer, dans sa jeunesse, n’était encore qu’un hors-la-loi, acculé à la frontière mexicaine par le shérif local et ses affidés, son sauvetage in extremis vint d’un pistoléro vêtu de noir, Vincent Jonhson. Des années plus tard, devenu ranger, Tex peut-être payer sa dette et sauver Vincent cerné à son tour dans la mine désaffectée de Silver Rocks par une sinistre bande menée par Ken Jarman.
Le scénariste Francesco Testi a imaginé une belle histoire d’amitié perdurant coûte que coûte. Mauro Laurenti dispose d’un graphisme expressif agréable.
Chupacabras (5/5) Dans la sierra mexicaine de Tarahumara, le professeur Dawson, accompagné de cinq aides cherche un animal légendaire, le Chupacabras mais son chariot attire la convoitise de bandits mexicains. Sans l’intervention musclée de Tex Willer et de Tiger Jack, l’expédition de Dawson virait à la tragédie mais le danger n’est pas toujours cantonné du côté des hommes. Les Chupacabras seront aussi de la partie.
Si le récit à consonance merveilleuse n’a pas vraiment le temps d’installer un climat propice à la découverte des Chupacabras, le dessin de Michele Rubini est une totale réussite avec un trait précis, nerveux, élégant, soignant les expressions et les décors. Cet auteur est une belle découverte qui propose aussi dans le n° 2 de Tex Magazine une splendide histoire de trente pages dont le noir & blanc sied bien mieux à son grand talent graphique.
Le 10e Tex Color de novembre 2016 est une réussite qui montre une ligne éditoriale de grande qualité et qui laisse entrevoir la pépinière d’artistes pouvant œuvrer sur la série, les courtes histoires publiées constituant des galops d’essai pour certains dessinateurs.

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]

 Afficher toutes les notes de lectures pour ce livre
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » BD
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre