Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums   InscriptionInscription 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » Poésie/Conte/Théâtre    
[Egée. Judée. Suivi de Feuilles d’observation et de La m...]
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1233
Localisation: Nîmes
Âge: 57 Lion


Posté: Sam 25 Avr 2015 14:49
MessageSujet du message: [Egée. Judée. Suivi de Feuilles d’observation et de La m...]
Répondre en citant

[Egée. Judée. Suivi de Feuilles d’observation et de La maison près de la mer | Lorand Gaspar]

Né Hongrois en 1925 dans une région de la Transylvanie devenue ensuite roumaine, Lorand Gaspard est un humaniste égaré dans la Mitteleuropa. Déporté durant la Seconde guerre mondiale en Allemagne, il se réfugie à sa libération en France, devient chirurgien, chercheur en neurosciences et concomitamment un poète d’expression française d’exception. Historien, photographe, traducteur, polyglotte, Lorand Gaspar est un voyageur des confins. Le désert le fascine. Judée est publiée en 1980. Dans cette prose poétique en vingt-quatre suites, l’écriture est narrative et descriptive ; elle supporte de courts passages dialogués. Les citations insérées en italiques sont puisées aux grands textes religieux, dans les hymnes et prières, dans des fragments de chroniques historiques. Elles structurent et agissent en contrepoint d’une écriture parfois lacunaire et proche du mutisme « ce silence en toi par murs et par mers » comme si les évènements tragiques qui l’encadraient, la mort d’innocents tombés dans une embuscade près du Jourdain, effritait le sens des mots, les désaccordait des images. Pourtant, le lecteur y puise des pépites éclatantes et ondoyantes à l’exemple de l’évocation de Jericho : « Le voile des femmes nage dans les poussières du soir. […] Couché sur le ventre tu reçois la chaleur du toit qui fume doucement dans l’extinction du jour. […] Là-bas en face, le lent rituel des ferments sur les monts de Moab. L’indicible tendresse du fin natté noisette de leurs pentes qui baignent à cette heure dans une musique de froissements. […] Mystère des crépuscules de Judée ». Les autres textes qui encadrent ce corpus essentiel n’ont pas toujours la même ampleur bien que « Egée », dédié au poète grec Georges Séféris et aux pêcheurs contienne le « Journal de Patmos » empli de fulgurances poétiques : « Dans le bleu absolu, l’entêtement d’une poignée de chaux ».

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » Poésie/Conte/Théâtre
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre