Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
Les notes de lectures recherchées

3 livres correspondent à cette oeuvre.

Il y a actuellement 2 notes de lecture correspondant à cette oeuvre (voir ci-dessous).

Notation moyenne de ce livre : (1 livre correspondant à cette oeuvre a été noté)

Mots-clés associés à cette oeuvre : ecriture, fantastique, litterature

[L'Ami Butler | Jérôme Lafargue]
Auteur    Message
apo



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 23 Aoû 2007
Messages: 1689
Localisation: Ile-de-France

Posté: Lun 07 Mai 2012 22:57
MessageSujet du message: [L'Ami Butler | Jérôme Lafargue]
Commentaires : 1 >>

[Avec l'expression de ma profonde gratitude pour la chère Ingannmic, dont la plume suscite des émotions vraies.]

Un premier roman extrêmement bien bâti, que ce jeu de miroirs entre niveaux narratifs. Certains ingrédients sont relativement habituels, ou au moins connus dans le fantastique : une enquête sur la disparition d'un écrivain, personnage initialement mystérieux, par un proche (son jumeau) qui ne se dévoile lui aussi que très progressivement (ainsi que leurs étranges rapports) ; l'incarnation de personnages narratifs de deuxième degré (apparemment créés par l'auteur disparu) entraînant peut-être la désincarnation des premiers. Ce qui l'est moins, c'est le surgissement du narratif (l'intrigue, le style, les références littéraires surtout anglo-américaines de la première moitié du XXe siècle, jusqu'aux nombreuses anagrammes) comme un personnage à part entière que l'on pourrait définir personnage de troisième degré... Le fantastique se transforme donc en une sorte de métaphysique du discours narratif (réel ? fictif ? méta-narration ? intrigue ouverte ?...).
Le résultat de cet enchevêtrement, qui tient en haleine surtout par le nombre de références croisées, ressemble à une véritable ode à la littérature et à l'imagination (dont l'insuffisance est d'ailleurs sanctionnée symboliquement par la disparition - Johan). Quelques petites notes sur des procédés (possibles) de l'écriture et de la création littéraire (ex. Rekarte) sont agréables et fraîches. La typographie aide à distinguer les textes, et à ne pas se perdre entre les niveaux. La progression de la trame est fort habile.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[L'Ami Butler | Jérôme Lafargue]
Auteur    Message
ingannmic



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 737
Localisation: Mérignac

Posté: Mar 27 Sep 2011 9:11
MessageSujet du message: [L'Ami Butler | Jérôme Lafargue]
Commentaires : 2 >>

Johan se rend dans le village de Riemech, dont le capitaine de gendarmerie l'a contacté pour l'informer de la disparition de son frère jumeau Timon, et de l'épouse de ce dernier Ilanda.
Il a justement reçu quelques jours auparavant une courte lettre de son frère, qui lui écrit avoir enfin trouvé le moyen de sauver sa femme gravement malade.
Les jumeaux ne se sont pas vus depuis plusieurs mois, étant brouillés pour une raison qui nous sera exposée en temps voulu.
Lors de son arrivée à Riemech, Johan ressent un vague malaise face à l'atmosphère de perfection artificielle qui baigne le village. A la recherche d'indices susceptibles de le mener sur les traces de Timon, il explore le bureau où son frère, écrivain, se retirait pour travailler.
Il a eu auparavant la surprise de découvrir une étrange enseigne apposée à l'entrée des lieux, qui annonce :

FRONT AUTONOME
QUI CHERCHE ET TROUVE
D'IMAGINAIRES ET CURIEUX ECRIVAINS*

FONDATEUR, PRESIDENT ET MEMBRE UNIQUE :
TIMON LUNOILIS


... Et il trouve en effet au cours de ses investigations des biographies fictives rédigées par Timon.
Il met également la main sur le journal de son frère, dans lequel celui-ci a consigné en détails les événements antérieurs à sa disparition.

Le récit est l'alternance entre la transcription de ce journal, celle des biographies fictives, et les réflexions que la lecture de ces éléments inspire à Johan, qui prend peu à peu la mesure des faits insolites et pour le moins inquiétants qui ont mené à cette disparition.

J'ai rarement lu un aussi bel hommage à la littérature et à la fiction que celui que rend Jérôme Lafargue avec "L'ami Butler".
En jouant, de façon très intelligente, avec différents genres narratifs mais aussi avec les mots, en entraînant le lecteur dans une mise en abîme où les récits s'enchâssent les uns dans les autres, il nous livre un texte à la fois passionnant et digne d'admiration.
L'écrivain y côtoient ses personnages, la réalité s'y pare d'un caractère incertain, la fiction quant à elle s'invitant dans le monde réel... à moins que ce ne soit le contraire. En effet, vous finissez par ne plus savoir distinguer l'imaginaire, l'illusion, de la vérité, mais après tout qu'importe ?
Le principal réside dans le plaisir que vous procure cette incursion inhabituelle au coeur de la création littéraire, au fil d'une histoire à tiroirs, qui, présentée comme une intrigue policière, attise notre intérêt et le maintient habilement en éveil.

Tout concourt à faire de l'ami Butler un roman remarquable : la trame, originale, admirablement rythmée, l'atmosphère, irréelle, angoissante, et puis bien sûr l'écriture de Jérôme Lafargue, qui, à la hauteur de son ambition, se métamorphose à volonté pour coller parfaitement aux diverses facettes du récit.

(*FACTICE !)

BOOK'ING
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre