Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
Les notes de lectures recherchées

8 livres correspondent à cette oeuvre.

Il y a actuellement 4 notes de lecture correspondant à cette oeuvre (voir ci-dessous).

Notation moyenne de ce livre : (4 livres correspondant à cette oeuvre ont été notés)

Mots-clés associés à cette oeuvre : femme

[Les hommes en général me plaisent beaucoup | Véronique ...]
Auteur    Message
sentinelle



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 26 Juin 2007
Messages: 228
Localisation: Bruxelles

Posté: Dim 01 Déc 2013 20:12
MessageSujet du message: [Les hommes en général me plaisent beaucoup | Véronique ...]
Commentaires : 0 >>

Dans ce monde carnassier dans lequel les hommes sont « tout particulièrement dangereux », pourquoi en attendre consolation et protection alors qu’il faut songer avant tout à s’en protéger ? Comment lutter contre cette dépendance ? Comment tenir à distance les fantômes encore trop nombreux qui s’agitent en nous et autour de nous ? Le vide de l’absence, ce manque du corps de la mère en soi, l’abandon, l’enfance bâclée et une béance qui n’aspire qu’à être comblée, même si mal. L’alchimie du désir, la tentation, l’abus de confiance, la manipulation et le besoin d’en finir si la fuite demeure impossible.

Et toujours ce malentendu dans le couple, le poids des non-dits, des silences, de l’ennui et des mensonges.

Un roman très dense, étouffant, crû parfois mais au combien intense. Des sujets dérangeants comme le suicide, la maltraitance et les abus sur mineure. Une acuité auditive et une sensibilité exacerbée portées sur les petits bruissements de la vie, des insectes, du monde animal, de la végétation. Une présence sourde qui nous accompagne pour peu qu’on lui prête attention.


Un roman à lire pour tous les amateurs de la prose de Véronique Ovaldé, dans lequel nous retrouvons les sujets qui lui tiennent à cœur mais sur un mode bien moins léger que celui de ses romans plus récents
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Les hommes en général me plaisent beaucoup Véronique ...]
Auteur    Message
ingannmic



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 737
Localisation: Mérignac

Posté: Jeu 18 Fév 2010 13:02
MessageSujet du message: [Les hommes en général me plaisent beaucoup Véronique ...]
Commentaires : 0 >>

Les romans de Véronique Ovaldé se dégustent comme des bonbons à la saveur acidulée qui par moments virent à l'aigre... à moins que ce ne soit le contraire, comme si vous mangiez un aliment aigre que l'on aurait sucré pour mieux le faire passer !
Toujours est-il que ses histoires me donnent le sentiment d'être enrobées d'une candeur poétique dont le but serait d'adoucir une abrupte et sordide réalité, mais il en émane aussi, paradoxalement, une sorte de lucidité et de spontanéité aux accents enfantins, de celles dont seuls les êtres extrêmement sincères et sensibles peuvent faire preuve.

Les événements vécus par ses personnages sont souvent tragiques et traumatisants. Dans "Les hommes en général me plaisent beaucoup", l'héroïne, Lili, a entre autres eu un père néo-nazi paranoïaque et complètement cinglé, et a fait de la prison, pour des raisons que le lecteur appréhendera peu à peu. Quant au drame de Rose, l'adolescente de "Déloger l'animal", c'est que sa maman a brutalement quitté le foyer conjugal pendant que sa fille se trouvait à l'hôpital après s'être jetée par la fenêtre.

L'un des points communs à ces deux protagonistes est qu'elles se retrouvent orphelines de mère, et que cette perte va profondément bouleverser leur vie. Démunies, perturbées par la difficulté à se construire une personnalité de fille ou de femme, elles vont, chacune à sa façon, édifier toute une série de repères pour tenter de stabiliser leur existence et surtout de se trouver une identité. L'une réinventera l'histoire de la rencontre entre ses parents, puisant dans ses fantasmes romanesques une justification à l'abandon maternel et la force, peut-être, de lui pardonner. L'autre s'investira corps et âme dans une relation incongrue avec un homme au physique éléphantesque (elle-même n'étant alors âgée que de 15 ans !)

Il est facile de se laisser emporter par les récits de Véronique Ovaldé, par ses descriptions joliment imagées, cette façon de dévoiler doucement les secrets et les zones d'ombre de ses personnages, et de placer ces derniers juste sur la frontière séparant la folie de la simple marginalité. Car le moins que l'on puisse dire, c'est que ses héroïnes ne sont pas comme les autres ! Peu préoccupées des questions de morale ou de bienséance, elles sont intensément à l'écoute des aspects souterrains de la vie cachés sous le fard des apparences, vers lesquels elles s'aventurent parfois un peu trop loin... Elles sont comme des princesses un peu décalées et méconnues, à qui l'auteure aurait fait don d'un langage magique pour les aider à affronter un monde de cruauté et de désillusions.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Les hommes en général me plaisent beaucoup | Véronique ...]
Auteur    Message
Automnale



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 30 Oct 2007
Messages: 576
Localisation: Montigny le bretonneux

Posté: Dim 24 Aoû 2008 22:55
MessageSujet du message: [Les hommes en général me plaisent beaucoup | Véronique ...]
Commentaires : 3 >>

C'est un bijou de sensibilité. Le livre est un peu décousu et il laisse place à l'imagination du lecteur, tout en l'entraînant dans un univers très particulier et très fort.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Les hommes en général me plaisent beaucoup | Véronique ...]
Auteur    Message
kabuto



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 02 Sep 2006
Messages: 552
Localisation: Craponne

Posté: Dim 08 Oct 2006 17:49
MessageSujet du message: [Les hommes en général me plaisent beaucoup | Véronique ...]
Commentaires : 1 >>

Contrairement au titre qui a l'air de nous promettre une histoire légère, on plonge dans le destin tragique de Lili. Une jeune fille malmenée par la vie qui a toutes les peines du monde a se construire et qui est totalement sous la dépendance de son amant. Une belle histoire d'amour/haine superbement écrite dans un style sensuel et doux en contraste flagrant avec le sujet de ce roman.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre