Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
Les notes de lectures recherchées

3 livres correspondent à cette oeuvre.

Il y a actuellement 1 note de lecture correspondant à cette oeuvre (voir ci-dessous).

Notation moyenne de ce livre : (2 livres correspondant à cette oeuvre ont été notés)

Mots-clés associés à cette oeuvre : complot, espionnage, geopolitique, istanbul, litterature turque, turquie

[La Malédiction de Constantin | Mine-G Kirikkanat]
Auteur    Message
apo



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 23 Aoû 2007
Messages: 1908
Localisation: Ile-de-France

Posté: Jeu 16 Oct 2008 19:50
MessageSujet du message: [La Malédiction de Constantin | Mine-G Kirikkanat]
Commentaires : 0 >>

Un "polar politique d'anticipation" qui met en scène un séisme apocalyptique (bien pire que celui de 1999) s'abattant sur Istanbul et frayant le chemin à un partage des dépouilles d'une Turquie anéantie entre les prétentions hégémoniques américaines et une Union Européenne tout aussi charognarde, unie pour une fois en politique étrangère et dotée de services secrets redoutables. Le premier chapitre est lui-même une sorte de nouvelle noire qui pourrait être autonome, grâce au suspens du meutre d'un militant kurde qui s'avèrera être un traître. La conclusion ressemble à du Ian Fleming (assaut sur le consulat des Etats-Unis), y compris pour le crescendo des multiples relations amoureuses. L'agencement de l'intrigue est plutôt bon, les personnages ont de l'épaisseur, mais le côté idéologique de l'arrière-plan, tout en reflétant fidèlement les griefs de certains intellectuels turcs contemporains envers leurs politiques, la présence américaine en Turquie, ainsi que leur euroscepticisme désormais notoire, me semble finalement encore trop issu d'une vulgate kémaliste "version Cumhurriyet" (un quotidien de gauche trop trop sclérosé): par exemple, la hantise du démembrement du pays, le patriotisme turc délégué en monopole aux militaires, un mépris évident pour les migrants anatoliens mal logés (ici transformés en véritables fauves), la façon de traiter le problème kurde comme sujet prêt à être instrumentalisé par les Américains: est-ce une simple coïncidence que le militant kurde tué soit un traître, et son meurtrier un héros associé des héros?
En ceci, la plume de la journaliste polémiste, hélas, ne parvient pas à prendre son envol vers de la bonne fiction noire, pourtant la technique y est... Dommage.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre