Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » Poésie/Conte/Théâtre    
[Six personnages en quête d'auteur | Luigi Pirandello]
Auteur    Message
Swann




Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 19 Juin 2006
Messages: 2606


Posté: Mar 26 Déc 2023 19:11
MessageSujet du message: [Six personnages en quête d'auteur | Luigi Pirandello]
Répondre en citant

Cf. note de lecture sur mon blog.

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur absent
 
Auteur    Message
apo



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 23 Aoû 2007
Messages: 1908
Localisation: Ile-de-France
Âge: 52 Poissons


Posté: Mar 26 Déc 2023 21:14
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Coucou l'amie,
Je te trouve bien sévère dans ta note de l'une des oeuvres qui a marqué le plus ma jeunesse. Je me demande si, en la relisant aujourd'hui, je serais aussi tiède que toi...
Tu as raison de relever la double importance de cette pièce dans l'ensemble de la création de Pirandello : en tant qu'oeuvre théâtrale expérimentale (cf. aussi Ce soir on improvise - Questa sera si recita a soggetto, qui peut-être surpasse celle-ci en radicalité), et en tant qu'interrogation sur l'identité (fragmentée) conçue comme représentation(s) - que l'on retrouve aussi dans son oeuvre romanesque (cf. Uno, nessuno e centomila, etc). Cette recherche était tout à fait novatrice à l'époque, même si j'ai découvert une étrange similitude d'approche et peut-être un écho chez le philosophe espagnol Miguel Unamuno qui était son contemporain.
Tu n'ignores sans doute pas que Pirandello, parfaitement germanophone et ayant une épouse psychotique (qu'il adorait), était particulièrement attentif aux travaux d'un certain médecin viennois nommé Dr. S. Freud (!), qu'il se procurait très avidement dès la parution, en espérant y trouver quelque réponse et quelque soulagement pour sa femme.
_________________
Sunt qui scire volunt
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
Swann




Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 19 Juin 2006
Messages: 2606


Posté: Jeu 28 Déc 2023 12:15
MessageSujet du message:
Répondre en citant

« apo » a écrit:
Coucou l'amie,
Je te trouve bien sévère dans ta note de l'une des oeuvres qui a marqué le plus ma jeunesse. Je me demande si, en la relisant aujourd'hui, je serais aussi tiède que toi...
Tu as raison de relever la double importance de cette pièce dans l'ensemble de la création de Pirandello : en tant qu'oeuvre théâtrale expérimentale (cf. aussi Ce soir on improvise - Questa sera si recita a soggetto, qui peut-être surpasse celle-ci en radicalité), et en tant qu'interrogation sur l'identité (fragmentée) conçue comme représentation(s) - que l'on retrouve aussi dans son oeuvre romanesque (cf. Uno, nessuno e centomila, etc). Cette recherche était tout à fait novatrice à l'époque, même si j'ai découvert une étrange similitude d'approche et peut-être un écho chez le philosophe espagnol Miguel Unamuno qui était son contemporain.
Tu n'ignores sans doute pas que Pirandello, parfaitement germanophone et ayant une épouse psychotique (qu'il adorait), était particulièrement attentif aux travaux d'un certain médecin viennois nommé Dr. S. Freud (!), qu'il se procurait très avidement dès la parution, en espérant y trouver quelque réponse et quelque soulagement pour sa femme.

Œuvre majeure, je n'en doute pas et je me suis beaucoup amusée des réactions offusquées des personnages découvrant les infléchissements portés par l'art à la réalité. C'est à ça que j'ai été la plus sensible, le reste m'a donné une impression de franc déséquilibre et d'inachèvement.
J'ignorais en revanche ce détail biographique lié à l'épouse malade mais je ne m'étonne plus du sentiment de psychodrame freudien lié aux thèmes de l'inceste, du secret à dire, à la "sublimation" de l'impuissance, que j'ai eu.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » Poésie/Conte/Théâtre
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre