Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » BD    
[Xibalba | Simon Roussin]
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1835
Localisation: Nîmes
Âge: 62 Lion


Posté: Sam 09 Oct 2021 11:38
MessageSujet du message: [Xibalba | Simon Roussin]
Répondre en citant

« Es imposible ».
La longue marche de survie d’Henri Guillaumet, pilote légendaire de l’Aéropostale, en 1930, dans la Cordillère, après un crash dû aux intempéries, est résumé par les habitants des vallées andines par un laconique : « Es imposible ». Pour survivre, l’aviateur avait accompli « ce qu’aucune bête n’aurait fait ». Portés par un idéal humaniste, des pilotes pionniers tels Guillaumet, Mermoz ou Saint-Exupéry ont forgé le mythe de l’Aéropostale. Ce riche substrat historique et documenté est nimbé de mystère, d’émotion et de magie. Jeune illustrateur et auteur de bandes dessinées, Simon Roussin puise dans ce terreau nourricier pour en extraire une histoire émouvante et forte, un conte incantatoire et mélancolique sur la perte et le deuil.
A Maracay, au Venezuela, en 1931, André retrouve Eddie à l’escale. Ils partent écumer les rades, boire, chanter, aimer jusqu’à ce qu’une ethnologue et deux hommes, jumeaux énigmatiques, viennent les solliciter pour un dernier vol qui les emmènera malgré eux dans les profondeurs de la jungle, à Xibalba, lieu magique dans la culture maya où le souvenir des morts ressuscitent les fantômes.
Dans la première partie de ce bel album en lévitation, la ligne claire de l’auteur est portée par un lavis orangé évoquant la terre nue, les lumières mordorées du couchant et les photographies sépia d’antan. Si cette virée à Maracay est suggestive et réussie, l’histoire décolle vraiment quand les personnages atteignent Xibalba. Le trait de Simon Roussin se délie pour restituer l’exubérance des frondaisons, le lavis se décompose en taches léopard pour fragmenter la lumière.
Le lecteur peut appliquer la règle de l’Aéropostale : « Toujours aller voir ». En découvrant la bédé, il sera saisi et transporté dans des régions inconnues et transcendantes, dans une histoire intime et universelle, pudique et empathique.

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » BD
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre