Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » BD    
[L’histoire de l’Ouest. T. 4, Episodes 10 à 12 | Gino d'...]
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1713
Localisation: Nîmes
Âge: 61 Lion


Posté: Lun 31 Mar 2014 10:03
MessageSujet du message: [L’histoire de l’Ouest. T. 4, Episodes 10 à 12 | Gino d'...]
Répondre en citant

[L’histoire de l’Ouest. T. 4, Episodes 10 à 12 | Gino d'Antonio ; Renzo Calegari, Renato Polese]

10, La patrouille. (4/5) Les trappeurs approchent de l’enclos de la station de change tenue par Bridger. Ils pourront enfin troquer leurs peaux et se soûler copieusement si le cœur et les tripes leur en disent. Le coureur des bois Pat Mac Donald en profite pour retrouver son vieil ami Bridger. Il apprend qu’un détachement de soldats mené sous la férule de l’irascible et vindicatif major Emmet J. Kerrigan vient prendre ses quartiers à Fort Bridger. En route, la cavalerie rencontre des Comanches. Un guerrier surgit et surprend le major. Avec une longue canne, il le désarme, le frappe légèrement et se saisit de sa casquette. Sa gloire sera grande auprès des siens car il a fait preuve d’une grande maîtrise et d’un courage royal. Pour Kerrigan, humilié par un « sauvage », il arrive à la trading Post avec un a priori consolidé au mortier. Dûment mandaté par le gouvernement, il décide d’expulser les Indiens hors de l’enceinte fortifiée dès lors incapables de marchander leurs peaux. Deux soldats particulièrement abrutis vont maltraiter un vieil Indien illettré qui n’aura pas respecté la consigne faute de la déchiffrer. Pat Mac Donald assistant à la fin de la correction infligée au vieil homme les sonne à coup de poing mais c’est sans compter sur la rancune des deux soldats, Stagg et Clagget. Surprenant Pat la nuit, ils espèrent se venger mais un coup de feu tiré maladroitement par Clagget atteint son comparse Stagg. Assommé, Pat est accusé du meurtre, emprisonné et probablement condamné à mort mais Bridger l’aide à s’échapper de sa cellule. Une patrouille menée par le scout Anderson est lancée à ses trousses. Les Comanches vont aussi entrer dans la danse et compliquer singulièrement la mission des soldats.
11, Les grandes plaines. (4/5) Aisha, jeune femme Cheyenne, a décidé de prouver sa valeur à son père Gros-Pied, chef de tribu. Elle s’est enfuie du campement cheyenne et s’en est prise maladroitement aux soldats de Fort Bridger. Le major Kerrigan confit la prisonnière à Pat Mac Donald afin qu’il la ramène dans sa tribu mais la squaw ne l’entend pas ainsi. Elle ne peut retourner chez les siens sans trophée. Le chemin est long et Aisha devient amoureuse de Pat qui ne sait que répondre aux avances de la jeune femme. Les rapports avec les Indiens se tendent encore quand ils découvrent les massacres perpétrés dans les troupeaux de bisons par des chasseurs blancs.
12, Wells Fargo. (3/5) Tombant par hasard sur un chariot malmené par des guerriers indiens, Pat Mac Donald vient en aide aux assiégés et les délivre momentanément de la mortelle razzia. Il découvre l’étonnant Bullock, un affairiste râleur, hautain, autocrate et totalement déconnecté de la réalité, pensant pouvoir tout acheter avec ses dollars. Arriviste se voyant déjà arrivé à San Francisco pour de sombres affaires secrètes, il embauche Pat Mac Donald, Kit Carson et Mac l’Ecossais teigneux afin de le mener contre déserts et Indiens jusqu’au Pacifique. Bullocks finit le parcours en faussant compagnie à son escorte. Le trio d’amis se retrouvent à San Francisco sans le sou et décide d’aller se faire embaucher par la compagnie Wells Fargo qui, avec ses diligences rapides et ponctuelles, transportent aussi l’or récolté par les petits exploitants jusqu’aux banques. Bullock travaille en sous-main afin de contrecarrer l’entreprise de Wells pour lui subtiliser le marché. Il n’hésite pas à engager des bandits de grand chemin afin de dévaliser les diligences de la Wells Fargo. Pat, Kit et Mac vont avoir maille à partir avec les truands.
Sur l’ensemble des trois aventures regroupées dans le tome 4 de L’Histoire de l’Ouest publié par les éditions Clair de lune, le traitement graphique est inégal. Le travail du dessinateur Renzo Calegari se hisse à un niveau stratosphérique inatteignable par celui de Renato Polese. Pourtant, à bien y regarder, les dessins de ce dernier présentent l’avantage d’être facilement déchiffrables avec des expressions sur les visages clairement identifiées. On peut regretter le trait un peu balourd, les visages caricaturaux, les corps ramassés mais la lisibilité est immédiate et rend plaisante la lecture. Le début de l’épisode des « Grandes Plaines » est scénarisé et dessiné par Gino d’Antonio et le résultat est superbe. La suite est prise sans accroc par Calegari dont le trait rapide, délié, élégant trouve une plus grande précision qu’auparavant, l’auteur étant probablement inspiré par le travail de d’Antonio. La « Wells Fargo » souffre quelque peu du dessin de Polese et d’un scénario un cran en-dessous. La Storia del West reste néanmoins une belle aventure bien documentée et dessinée au long cours que le lecteur peut parcourir aujourd’hui à sa guise, en prenant son temps, en y humant le souffle de l’épopée. Les encarts historiques (El Camino Real, Sur les traces du grand bison, Le colt, La selle, etc.) bien que sommaires et concis demeurent instructifs et complètent agréablement la saga.

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » BD
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre