Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums   InscriptionInscription 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
Les notes de lectures recherchées

6 livres correspondent à cette oeuvre.

Il y a actuellement 2 notes de lecture correspondant à cette oeuvre (voir ci-dessous).

Notation moyenne de ce livre : (4 livres correspondant à cette oeuvre ont été notés)

Mots-clés associés à cette oeuvre : danemark, enquete policiere, kidnapping, secte

Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1233
Localisation: Nîmes

Posté: Lun 11 Sep 2017 11:45
MessageSujet du message:
Commentaires : 0 >>

Le porteur de ténèbres.
Les cinq pages introductives du prologue à la 3e enquête du département V sonnent le glas pour deux jeunes frères séquestrés dans un hangar à bateau. Sachant leur mort imminente, l’aîné va méticuleusement écrire avec une écharde et son sang un appel au secours, glissé dans une bouteille, scellée puis jetée in extremis à la mer quand son bourreau l’extraira de la remise pour l’exécuter. Le SOS échouera sur la côte écossaise, sera récupéré, oublié pendant dix ans sur une fenêtre avant d’être analysé par la police puis expédié au Danemark puisque les quelques mots péniblement identifiés sont du danois pour enfin échouer sur le bureau de Carl Mørck s’occupant des affaires non élucidées. Face à l’énigme d’un message effacé à 90 % et à l’accumulation des années, l’inspecteur danois hésite à prendre l’affaire au sérieux mais son assistant syrien, Assad et sa secrétaire punk, Rose vont progressivement le persuader. Lentement, méthodiquement, intuitivement, les limiers du département V vont faire parler le vieux message qui va livrer lettre à lettre son sens et dévoiler en arrière-plan une horreur indicible.
Jussi Adler-Olsen rend, d’une plume légère, son effrayante histoire passionnante de bout en bout. Le lecteur pourrait se dire qu’il en a trop vu, lu et entendu sur un sujet rebattu mais le récit de kidnapping, claustration, exécution est tellement « enlevé », vif et méthodique, froid et méticuleux qu’il glace et fouette le sang. On pressent que les bourreaux œuvrent dans l’ombre sans retenue et sans satiété mais qu’une exposition en pleine lumière ne les effaroucherait pas plus puisqu’ils auraient toujours un coup d’avance, une esquive amorcée, une justification toute faite pour peu qu’un avocat sans scrupule les soutienne. Le démon incarné de « Délivrance » modifie son apparence, efface toute trace, multiplie ses identités et demeure insaisissable malgré son incessant labeur d’anéantissement ciblé vers des familles investies dans des milieux religieux sectaires. A mesure que son histoire se dévoile, son aura funeste s’agrandit, irradiant d’un charisme maléfique et pathétique. Le serial killer s’avance dans la vie d’une marche funèbre, écrasé lui-même d’un poids de ténèbres insupportable.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Délivrance | Jussi Adler Olsen]
Auteur    Message
Septentria



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 17 Avr 2006
Messages: 910
Localisation: Ste Foy-Les-Lyon (69)

Posté: Sam 09 Mar 2013 14:29
MessageSujet du message: [Délivrance | Jussi Adler Olsen]
Commentaires : 0 >>

Le département V dirigé par le commissaire Mørck est toujours enterré au sous-sol et désormais menacé par des travaux de désamiantage. Carl, Assad et Rose font du tri dans leur affaires non-élucidées lorsqu'un nouveau dossier attire leur attention : une bouteille à la mer vient d'être trouvée en Écosse, contenant un message d'appel au secours en danois, datant de 1996 ! Nos fins limiers se lancent sur cette affaire mais se butent à un obstacle de taille : les disparus n'ont jamais été portés disparus par leur famille...

J'étais restée sur ma faim à la lecture du second volume des aventures du département V, moins enlevé que le premier et c'est avec une grande joie et un appétit retrouvé que j'ai plongé dans le 3e où l'on retrouve une construction toute entière tournée vers le suspense et vers le dénouement de l'histoire. Arrivée à la moitié de l'épais roman, je me demandais bien pourquoi cette histoire allait mettre si longtemps à trouver une issue mais c'était sans conter sur les talents de Jussi Adler Olsen qui nous balade littéralement dans son récit, avec ses péripéties, ses rebondissements, ses intrigues parallèles... J'adore les personnages principaux, sur lesquels on commence à en savoir un peu plus mais qui nous réservent encore des surprises. J'adore l'humour qui permet à cette histoire terrible et sombre de prendre des respirations bienfaisantes. Pour faire court, j'ai tourné les pages de ce roman avec avidité jusqu’à ce qu'il soit fini, ce n'est pas si souvent que ça m'arrive... Vite, la suite !!!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre