Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
Les notes de lectures recherchées

22 livres correspondent à cette oeuvre.

Il y a actuellement 13 notes de lecture correspondant à cette oeuvre (voir ci-dessous).

Notation moyenne de ce livre : (18 livres correspondant à cette oeuvre ont été notés)

Mots-clés associés à cette oeuvre : amitie, amour, angleterre, art, clonage, clone, don, don d'organe, don d'organes, education, enfance, enfant, jeunesse, memoire, mystere, nostalgie, pension, roman, science-fiction, secret, souvenir, xx° siecle

Auteur    Message
Swann



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 19 Juin 2006
Messages: 2422

Posté: Dim 06 Sep 2015 9:42
MessageSujet du message:
Commentaires : 0 >>

Un plaisir inattendu. Je découvre en lisant vos notes qu'un film en a été tiré, moins bon. Cela ne m'étonne absolument pas et je ne veux même pas essayer de le voir !
Cf. note de lecture sur mon blog.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro]
Auteur    Message
BlueSyrinx



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 05 Nov 2013
Messages: 266
Localisation: Paris

Posté: Sam 11 Avr 2015 8:31
MessageSujet du message: [Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro]
Commentaires : 0 >>

Kathy, devenue adulte, se remémore Hailcham, et l'éducation qu'elle a reçue dans cette école stricte et isolée avec ses deux amis Ruth et Tommy, et tous leurs pairs. Car ils sont tous voués à la même mission qui pèse sur leur enfance, puis de plus en plus lourdement sur leur adolescence.

J'avais vu le film qui m'avait laissée dubitative, il n'y a pas de commune mesure avec le livre qui est puissant, plein d'une finesse et d'une cruauté mordante. Un roman très marquant!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro]
Auteur    Message
maudaaron



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 4

Posté: Mer 10 Aoû 2011 12:35
MessageSujet du message: [Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro]
Commentaires : 0 >>

Une de mes lectures les plus troublantes de ces dernières années. Un livre attachant, tendre mais puissant. Des questions existentielles et de société fondamentales posées sur un ton presque léger et un style fluide et cristallin. Une histoire qui prend forme progressivement, lentement mais s'insinue fermement. Des personnages attachants. Une fin qui n'est pas hollywoodienne. Je n'ai pas vu le film et ne souhaite pas le voir après un tel livre.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro]
Auteur    Message
FRAC



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 28 Nov 2006
Messages: 265
Localisation: Belgique Liège

Posté: Mar 12 Oct 2010 11:48
MessageSujet du message: [Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro]
Commentaires : 0 >>

Dans l'Angleterre des années 80, des enfants sont élevés dans un collège de grande qualité, un collège où les éducateurs et la formation sont exceptionnels. Ces enfants sont différents des enfants ordinaires, ils sont destinés à disparaître au terme d'une vie dont toutes les étapes sont balisées. Nous suivons particulièrement Kath, la narratrice, Tommy et Ruth, leur vie d'enfant et d'adolescent, leur passage à l'âge adulte, nous vivons leurs questions, leurs relations d'amitié, d'amour, de rivalité, minutieusement décrites par Ishiguro avec un talent d'entomologiste. Nous percevons en miroir toute la cruauté et le cynisme d'une société dont on ne s'évade pas. Une interrogation toute particulière est portée au domaine de l'art, qui peut-être complice de cet ordre social impitoyable.
Un livre admirable et troublant, parce qu'il livre une vision du monde sans espoir.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro]
Auteur    Message
anemone



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 18 Oct 2008
Messages: 115
Localisation: lyon

Posté: Dim 25 Juil 2010 21:13
MessageSujet du message: [Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro]
Commentaires : 0 >>

Une jeune fille "accompagnante" raconte à un de ses patients un "donneurs" ses souvenirs dans le pensionnat ou elle à grandit Hailsham dans les années 90.Petit à petit et dans un style monotone,on decouvre avec horreur le role du pensionnat et le sort des élèves.Un roman d'anticipation,mais pas tant que ça si on pense aux avancés de la science dans certains domaines.Un livre qui fait reflechir,mais un peu long surtout vers la fin .
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro]
Auteur    Message
Khrista



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 08 Avr 2010
Messages: 2
Localisation: Toulon

Posté: Lun 12 Avr 2010 11:06
MessageSujet du message: [Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro]
Commentaires : 0 >>

Effectivement le livre est long à démarrer, j'ai mis un moment à comprendre de quoi il traitait! Je n'avais pas envie de le continuer mais j'étais pourtant intriguée et je ne regrette pas d'avoir été jusqu'au bout! C'est une belle histoire qui soulève pas mal de questions sur le progrès, c'est assez effrayant et bouleversant.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro, Anne Rabinovitch]
Auteur    Message
agglovaldorge



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 24 Sep 2007
Messages: 1534
Localisation: Sainte-Geneviève-des-Bois

Posté: Jeu 09 Oct 2008 10:39
MessageSujet du message: [Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro, Anne Rabinovitch]
Commentaires : 0 >>

Kath, Ruth et Tommy ont été élevés en Angleterre dans les années 90 dans une école idyllique, protégés du monde extérieur. On y évoque la perte de l'innocence, l'importance de la mémoire...

----
Ce livre est libéré par l'équipe de bibliothécaires du Val d'Orge dans le cadre des Chemins de lecture du 11 au 19 octobre 2008.

Ville et date de la libération : Ste-Geneviève-des Bois - 18/10/2008
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro, Anne Rabinovitch]
Auteur    Message
ingannmic



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 737
Localisation: Mérignac

Posté: Dim 07 Sep 2008 19:12
MessageSujet du message: [Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro, Anne Rabinovitch]
Commentaires : 0 >>

Kath est une jeune femme pas vraiment comme les autres... c'est du moins ce que l'on découvre au fil du récit, constitué par ses souvenirs d'enfance et d'adolescence. Elle nous raconte comment, avec d'autres élèves -dont ses amis Ruth et Tommy-, ils ont grandi coupés du monde à l'école d'Hailsham, entourés de "gardiennes" et destinés, une fois adulte, à remplir une fonction bien particulière...

Un début prometteur, très énigmatique, mais très vite l'histoire piétine. L'héroïne dévide ses souvenirs de façon brouillonne, les reliant parfois les uns aux autres sans lien évident; de plus, le ton du récit, qui se veut mystérieux, leur confère une importance qui s'avère ensuite exagérée.
C'est comme si l'auteur n'avait pas osé assumer totalement son idée de départ : pourquoi tout faire pour plonger le lecteur dans une atmosphère d'étrangeté et de fiction, pour lui donner ensuite l'impression que ce n'est qu'un prétexte à dépeindre les caractères et les relations qu'entretiennent les principaux personnages? De plus, même si c'est effectivement le cas, le roman m'a déçue de ce point de vue également puisque lesdits personnages n'ont suscité en moi aucune empathie et ne m'ont non plus paru très intéressants.

En conclusion, j'ai le sentiment d'avoir été dupée par la quatrième de couverture (je le sais, pourtant, qu'on ne peut s'y fier..) qui décrit ce roman comme un "chef-d'oeuvre d'anticipation (...) appelé à devenir le classique de nos vies fragiles".
Rien que ça !!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro, Anne Rabinovit...]
Auteur    Message
parsifal



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 16 Sep 2007
Messages: 457
Localisation: Belgique

Posté: Dim 20 Avr 2008 22:29
MessageSujet du message: [Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro, Anne Rabinovit...]
Commentaires : 0 >>

Ishiguro est un homme moderne, très bien adapté à notre monde. Toutefois, il y a quelque chose dans la narration de son roman qu'on a du mal à comprendre, qui réclame un effort d'imagination supérieur à nos possibilités : comment est-il possible que ces enfants, ensuite adultes, en prenant conscience de ce qui les attend, acceptent passivement l'atroce fin à laquelle ils sont destinés ?

Ici, la fiction littéraire coince quelque peu, il se crée une tension qui se rebelle à toute logique, à toute cohérence « humaine » …

Alors, peut-être que les clones ne sont pas vraiment humains… mais oui au contraire , ils le sont, avec tout leur être dans les mille choses qu'ils accomplissent, dans les émotions, dans les réactions …
Mais, l'être humain a un instinct primitif plus fort que tout, l'auto-conservation : l'éliminer rend dés-humains …

Que penser ? Ishiguro nous amène jusqu’au bout de sa démonstration en fermant tristement le cercle et il nous remplit d'horreur.
C’est un beau roman, bouleversant, déstabilisant
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro, Anne Rabinovit...]
Auteur    Message
AMEL



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 03 Déc 2006
Messages: 48
Localisation: VAUVERT

Posté: Sam 05 Avr 2008 16:28
MessageSujet du message: [Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro, Anne Rabinovit...]
Commentaires : 0 >>

j'ai un avis assez mitigé sur ce livre
j'ai mis du temps à rentrer dans l'histoire, à la comprendre aussi ce n'est que vers la deuxième moitié de ce livre que je comprend de quoi ça parle, mais j'en dis pas plus
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro, Anne Rabinovitch]
Auteur    Message
Cyberugo



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 20 Oct 2007
Messages: 164
Localisation: Besançon

Posté: Dim 09 Mar 2008 20:07
MessageSujet du message: [Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro, Anne Rabinovitch]
Commentaires : 0 >>

Il se dégage de la lecture de cette fiction un sentiment d'immersion, de plongée dans l'univers des quelques personnages. En effet, on suit la vie et le récit de l'enfance de l'héroïne, qui va par là nous faire partager ses relations avec certains de ses contemporains.

Le cadre particulier dans lequel se déroule la majorité du roman va créer une atmosphère particulière, ce qui va entraîner des relations exacerbées entre les élèves de ces lieux.

C'est en effet là le thème majeur de ce roman : le souvenir, l'enfance, la nostalgie, et l'influence qu'aura cette période sur la construction de l'adulte, mais encore une fois, la construction dans un univers particulier digne d'un orphelinat, d'un hôpital ou d'une enfance difficile, où plane un mystère...

On se laisse aller allègrement dans cette lecture, dont on veut rapidement connaître le dénouement. Elle ouvre aussi sur une introspection et une réflexion personnelle, ce qui est fort appréciable.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro]
Auteur    Message
sentinelle



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 26 Juin 2007
Messages: 228
Localisation: Bruxelles

Posté: Jeu 11 Oct 2007 20:08
MessageSujet du message: [Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro]
Commentaires : 0 >>

De l'auteur, j'ai lu Quand nous étions orphelins et j'ai vu l'adaptation cinématographique de son roman Les vestiges du jour.

Quand nous étions orphelins ne m'avait pas enthousiasmée à l'époque : les thèmes effleurés étant intéressants mais l'ensemble manquait de cohérence.

Auprès de moi toujours est lui totalement aboutit et cohérent d'un bout à l'autre.
Nous retrouvons les thèmes de prédilection de l'auteur : la mémoire, la nostalgie, la recherche des origines…
Je me suis sentie très proche des personnages.
La plus grande étrangeté qui se dégage de ce roman est l'acceptation complète de l'inéluctabilité du destin, l'absence totale de révoltes, les personnages ne songeant jamais à modifier le cours de leur existence en sortant du cadre prédéfini de leur vie.
Cette résignation tranquille m'a beaucoup touchée.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro, Anne Rabinovit...]
Auteur    Message
Mariecesttout



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 18 Aoû 2007
Messages: 149

Posté: Jeu 13 Sep 2007 2:21
MessageSujet du message: [Auprès de moi toujours | Kazuo Ishiguro, Anne Rabinovit...]
Commentaires : 0 >>

J'ai eu un peu de mal avec ce livre, sans doute parce que je me demandais toujours où il allait, notre Ishiguro.
Mais pourtant c'est bien le même thème qu'avant qui revient, la mémoire. Là, elle a bien du mal à se restaurer...
Kazuo Ishiguro il est né au Japon de parents japonais, il est arrivé en Angleterre à cinq ans. Avant de devenir un écrivain reconnu, il a exercé divers métiers, dont celui de rabatteur de grouses pour la reine! Ce n'est peut-être pas un métier d'avenir, mais plus anglais, il ne doit pas y avoir...Seulement, un immigré, aussi assimilé soit-il, a toujours une vie antérieure qui finit par le rejoindre. Preuves en sont les deux ouvrages "japonais", "Lumière pâle sur les collines" et "Un artiste du monde flottant".Un thème récurrent qui m'a frappée, celui de la mémoire individuelle. On connait de mieux en mieux sur le plan neuroscientifique les mécanismes de la mémoire et des souvenirs, mais c'est toujours intéressant de découvrir ce qu'on peut faire de ces souvenirs. Amnésie quasi complète dans "L'inconsolé". Un musicien de renommée internationale arrive dans un pays de l'Europe Centrale pour y donner un récital. On attend tout de lui, on le connait, il le constate, mais lui, il ne se souvient de rien. Personnage complètement décalé, il assume et essaie de faire face.
Souvenirs occultés ou refoulés ? Dans "Lumière pâle sur les collines", le premier livre paru. Une femme et sa petite fille à Nagasaki. Elles doivent partir aux Etats-Unis. On retrouve cette femme en Angleterre, elle a une autre fille, quelques mots nous apprennent le suicide de sa fille aînée, que s'est-il passé, on ne le saura pas.
Souvenirs embellis, magnifiés, dans "Quand nous étions orphelins". Souvenirs d'une enfance magique , rupture brutale et un héros, persuadé que tous les mystères du monde se résolvent aussi facilement que dans les romans d'Agatha Christie, qui retourne à Shangaï résoudre le mystère de la disparition de ses parents. Seulement la concession, ce milieu fermé, paradis de l'enfance, n'existe plus, c'est une ambiance de fin d'un monde, et cette enfance était-elle si belle que cela ?Bien sûr que non...
Souvenirs sans cesse justifiés, le plus connu, "Les vestiges du jour". Pendant un voyage soit disant à des fins professionnelles, Stevens, majordome dans une très grande famille anglaise, laisse enfin les souvenirs affleurer. C'est le bilan d'une vie, et il sait que ce qu'il a manqué, c'est en fait pour de fausses raisons. Miss Kenton, le personnage féminin du livre, qu'il aurait pu aimer, lui dit à un moment : "Mais pourquoi faites vous toujours semblant ?" Avait-il le choix, d'ailleurs ?
Souvenirs affrontés, enfin, "Un artiste du monde flottant", très beau titre utilisé par Christine Jordis en tête de chapitre pour parler des artistes anglais des années 80.
Dans ce très beau livre, Ishiguro nous dit : "Il peut arriver, certes, les années passant, qu'on n'accorde plus du tout la même valeur à ses propres oeuvres, mais il est toujours réconfortant de savoir que votre vie a comporté un moment ou deux de satisfaction réelle..."
Le butler et le samouraï, tout un mélange, et de beaux romans
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre