Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
Les notes de lectures recherchées

13 livres correspondent à cette oeuvre.

Il y a actuellement 5 notes de lecture correspondant à cette oeuvre (voir ci-dessous).

Notation moyenne de ce livre : (9 livres correspondant à cette oeuvre ont été notés)

Mots-clés associés à cette oeuvre : adolescence, amerique, ami, amitie, amour, annees 60, canada, destin, etats-unis, foi, guerre du vietnam, guerre vietnam, heroisme, heros, litterature americaine, neige, pere inconnu, poesie, premonition, religion, roman, sacrifice, superstition, viet-nam

[Une priere pour owen | Irving John]
Auteur    Message
daffodil



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 27 Fév 2007
Messages: 297
Localisation: Ile de France

Posté: Lun 20 Aoû 2012 16:51
MessageSujet du message: [Une priere pour owen | Irving John]
Commentaires : 1 >>

Ca commençait mal . Je ne sais pas ce que sont au juste les congrégationnalistes, les épiscopaliens ni les églises non confessionnelles et je n'ai pas une folle envie de l'apprendre. Heureusement ce n'était pas mon premier Jonh Irving, je lui ai fait confiance et le charme n'a pas tardé à agir: son humour, sa minutie qui nous rend si intimes avec ses étonnants personnages. Je l'ai aimé surtout comme un magnifique roman d'amitié.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Une prière pour Owen | John Irving]
Auteur    Message
mamoune



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 24 Sep 2005
Messages: 1973
Localisation: Ste Foy les Lyon (69)

Posté: Sam 05 Jan 2008 17:00
MessageSujet du message: [Une prière pour Owen | John Irving]
Commentaires : 0 >>

Une lecture forte car c'est une histoire, une fois le livre refermé, qui vous poursuit, dont il vous reste des images. Les personnages sont tour à tour inquiétants, attachants, agaçants. Le décor qui est l'Amérique dans les années 60, est bien racontée et très instructive.
John Irving est un écrivain/conteur qui sait magnifiquement bien nous embarquer dans son bateau-livre.
C'est ma première rencontre avec cet écrivain et surement pas la dernière.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Une priere pour owen | J. Irving]
Auteur    Message
C-Maupin



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 06 Mai 2006
Messages: 1917

Posté: Dim 07 Oct 2007 12:50
MessageSujet du message: [Une priere pour owen | J. Irving]
Commentaires : 0 >>

Un roman que j'ai beaucoup aimé. Il tranche avec les trois livres d'Irving que j'avais lus auparavant. On y retrouve son humour, mais l'histoire est ordonnée, il n'y a pas d'épisode inutile et tout concourt à amener la fin.
Le livre d'Irving que je préfère avec l'oeuvre de Dieu, la part du diable.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Une prière pour Owen | John Irving]
Auteur    Message
zeldabis



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 20 Avr 2006
Messages: 3

Posté: Sam 06 Mai 2006 19:18
MessageSujet du message: [Une prière pour Owen | John Irving]
Commentaires : 4 >>

Un livre qui m'a été offert par la maman d'Inngrid, et qui est donc encore plus précieux à mes yeux.
L'écriture d'Irving, toujours incisive, se fait parfois tendre pour évoquer le destin stupéfiant d'Owen Meany, personnage loufoque et grandiose qui semble aussi réel que bien des vivants.
Un excellent livre, mais ... comme toujours, il y a quelque chose de froid en Irving qui me retient légèrement.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Une prière pour Owen | John Irving]
Auteur    Message
Ginaluna




Inscrit le: 07 Nov 2005
Messages: 283

Posté: Mar 31 Jan 2006 11:35
MessageSujet du message: [Une prière pour Owen | John Irving]
Commentaires : 0 >>

Comment ne pas s'attacher à Owen Meanly ?
Comment ne pas souhaiter qu'il existe ?
Comment ne pas pleurer sur sa fin ?
Comment ne pas prier pour qu'il nous revienne ?

Un livre magistral, admirable... fascinant.

John Irving manipule complètement le lecteur.

On est OBLIGE d'aimer le jeune Owen, affublé d'une voix hors du commun, de sa toute petite taille, de ses déclarations majuscules et péremptoires, de sa tragique destinée de prophète en miniature.

On ne SUPPORTE pas son arrogance adolescente, cette façon qu'il a de gérer la vie de son ami John Wheelwright, son esprit contestataire, sa rebellions maîtrisée, et toute cette planification minutieuse des moindres évènements qui vont le mener à sa mort, dont il connaît la date depuis qu'il est enfant, et donc il soupconne les circonstances.

Et enfin on VENERE son destin héroïque, tout en se MOQUANT gentiment de tout ceux qui l'entourent, parce qu'ils ne lui arrivent pas à la cheville y compris le narrateur.

Y compris NOUS MEME !

C'est comme si OWEN MEANLY, personnage de papier AGISSAIT sur nous du fond des abîmes de la création.

On se sent tout petit, touuuut petit.

Je n'ai jamais, jamais ressenti ça en lisant un livre. Impression effrayante, et rassurante, car il est doux et douloureux à la fois de s'imaginer qu'Owen est réel...
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre