Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
Les notes de lectures recherchées

4 livres correspondent à cette oeuvre.

Il y a actuellement 4 notes de lecture correspondant à cette oeuvre (voir ci-dessous).

Notation moyenne de ce livre : (4 livres correspondant à cette oeuvre ont été notés)

Mots-clés associés à cette oeuvre :

[Tex. 694, Kit contro Kit | Gianluigi Bonelli ; Aurelio ...]
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1376
Localisation: Nîmes

Posté: Jeu 08 Nov 2018 15:36
MessageSujet du message: [Tex. 694, Kit contro Kit | Gianluigi Bonelli ; Aurelio ...]
Commentaires : 0 >>

Kit contre Kit.
Proteus enrôle des sbires et endosse des rôles afin de développer ses activités criminelles et de semer les rangers justiciers. Toujours en retard d’un train, Tex Willer et Kit Carson font le ménage à mesure de leur avancée, éliminant les intermédiaires mais le maître protéiforme a toujours une longueur d’avance, un coup tordu à jouer. Même le lecteur finit par douter en perdant le fil des métamorphoses du diabolique homme caméléon. Il faudra une confrontation brutale en Kit Willer, fils de et son sosie, Proteus en personne. Tex devra trancher dans le vif du sujet sans aucun droit à l’erreur.
Pasquale Ruju est un scénariste à l’aise avec les récits qui frisent avec le surnaturel. Proteus, par ses singularités et son absence totale d’émotion ou d’empathie, par ses capacités à renaître, éternellement fringant en dépit des années et des coups, ressemble à un dieu mauvais venu parmi les hommes pour attiser les bas instincts sous un masque impassible. Bruno Ramella est convaincant dans sa prestation graphique et clôt avec aisance la chevauchée tortueuse d’un Protée capable de rebondir une prochaine fois.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Tex. 693, Il ritorno di Proteus | Gianluigi Bonelli ; A...]
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1376
Localisation: Nîmes

Posté: Jeu 08 Nov 2018 15:29
MessageSujet du message: [Tex. 693, Il ritorno di Proteus | Gianluigi Bonelli ; A...]
Commentaires : 0 >>

Le retour de Proteus.
Perry Drayton alias Proteus va mettre en œuvre ses capacités à se grimer et à endosser n’importe quelle physionomie pour tenter de s’extraire de la prison de Yuma, en Arizona où il est détenu sous haute surveillance. Une semaine plus tard, à Sanford situé dans l’ouest de l’Arizona, des desperados tentent un braquage de la banque mais rien ne se passe comme espéré par les bandits. Pour les rangers Tex Willer et Kit Carson, il semblerait que Mister P, le génie transformiste, ennemi récurrent, soit à nouveau en capacité de nuire. Invisible et insaisissable, Proteus pourrait sévir à Flagstaff, la ville de ses débuts dans le meurtre et la rapine.
Apparu dans Tex 86 « Rio Verde » (1967) et 87 « Yuma », puis resurgi dans Tex 185 « Il giudice Maddox » (1976) et 186 « L’uomo dai cento volti », continué dans Tex 316 « Il delitto di Kit Carson » (1987) et 317 « L’inafferabile Proteus », Perry Drayton, l’incarnation maléfique revient sur le devant de la scène du crime en 2018 avec le même allant et un aplomb similaire. Le scénariste Pasquale Ruju a repris le personnage créé par Bonelli et Gallep, l’insérant dans une histoire à tiroirs où Proteus sévit et rebondit, aussi évanescent que l’esprit du mal. Le dessinateur Bruno Ramella s’attaque sans complexe au fer de lance des éditions Bonelli, Tex Willer et s’en sort plutôt bien mais le western ne lui est pas étranger puisqu’il a réalisé de nombreux épisodes de Magico Vento. Son graphisme est lisible et expressif. D’un trait dynamique, il embarque le lecteur dans une chevauchée diabolique qui se poursuit et se termine dans le n° 694. A noter un nouvelle fois la remarquable couverture réalisée par Claudio Villa, jouant avec la pénombre, les reflets et les regards échangés, tout un art en apothéose.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Tex. 692, Johnny il selvaggio | Gianluigi Bonelli ; Aur...]
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1376
Localisation: Nîmes

Posté: Mar 09 Oct 2018 13:53
MessageSujet du message: [Tex. 692, Johnny il selvaggio | Gianluigi Bonelli ; Aur...]
Commentaires : 0 >>

Johnny le sauvage.
Johnny Wharton souhaiterait s’acquitter au mieux de la tâche confiée par Tex Willer mais les Apaches ravitaillés ne sont guère reconnaissants envers l’obole gouvernementale et un groupe de tuniques bleus se rend au trading post réclamer son dû comme convenu avec l’ex agent indien Desmond Barkley. Le sergent s’en prend violemment à Johnny et menace de l’occire jusqu’à l’intervention providentielle de trois jeunes guerriers Apaches. Face à lui-même, Johnny va devoir choisir son camp, celui, policé mais corrompu des Blancs ou celui des Indiens, proche des racines amères et de la Terre qui ne ment pas. Son destin va alors basculer jusqu’à la révélation finale.
Le récit finit de tresser les trajectoires des personnages et malgré des interventions bienveillantes et sensées, le questionnement existentiel de Johnny Wharton demeure sans écho et sans réponse. Le graphisme remarquable de Yannis Ginosatis travaille l’image dans le détail sans jamais perdre en visibilité. Parfaitement équilibrées et cadrées, ses compositions dynamiques et expressives entraîne le lecteur dans une course enchantée et mélancolique.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Tex. 691, Cuore Apache | Gianluigi Bonelli ; Aurelio Ga...]
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1376
Localisation: Nîmes

Posté: Mar 09 Oct 2018 13:48
MessageSujet du message: [Tex. 691, Cuore Apache | Gianluigi Bonelli ; Aurelio Ga...]
Commentaires : 0 >>

Cœur apache.
Elevé par le capitaine Wharton, Johnny Wharton, devenu adulte, est un Apache désireux de retrouver son lieu d’origine en se frottant à la culture indienne. Débarqué par la diligence au trading post où se trouve le bureau de l’agence indienne, Johnny découvre l’agent Barkley et ses deux acolytes en train de se faire corriger par le ranger Tex Willer. Le trio corrompu tire profit et détourne les denrées alimentaires de base destinées à la réserve indienne, affamant sans scrupule les Apaches au passage. Ayant expulsé les trois margoulins, après avoir fait amicalement connaissance, Tex propose d’aider Johnny dans sa quête identitaire en se rapprochant du grand chef Cochise, apte à se souvenir des événements passés. Le ranger propose aussi à Johnny de s’occuper de l’agence en attendant qu’un remplaçant officiel soit dépêché. Cependant, Barkley n’entend pas être dépossédé de ses revenus lucratifs et fomente déjà sa vengeance. Pour Johnny Wharton, rien ne va se dérouler sans heurt et remise en question.
Le scénariste Pasquale Ruju a superbement ourdi sa tragédie en posant savamment toutes ses composantes. Chaque protagoniste s’installe avec son histoire et ses désirs, ses capacités et ses élans mais des fils invisibles l’agite comme si le destin avait maille à partir avec les hommes. A une histoire forte répond le dessin habité de Yannis Ginosatis. Le dessinateur et illustrateur grec fournit un travail fouillé, précis, équilibré. Le lecteur conquis ne peut qu’être emporté par une histoire dense, émouvante et rude. Le récit se conclut dans le n° 692, « Johnny il selvaggio ».
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre