Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale    
[La galerie des maris disparus | Natasha Solomons]
Auteur    Message
BlueSyrinx



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 05 Nov 2013
Messages: 266
Localisation: Paris
Âge: 33 Poissons


Posté: Dim 30 Nov 2014 23:51
MessageSujet du message: [La galerie des maris disparus | Natasha Solomons]
Répondre en citant

Juliet Montague est une aguna, une paria dans la communauté juive dans les années 1960 : son mari a disparu un beau matin, la laissant seule avec leurs deux enfants, mariée mais pas divorcée, simplement abandonnée.
Des années plus tard, Juliet rencontre un jeune peintre fantasque qui lui propose de la peindre : c'est le début d'une amitié qui va également pousser Juliet à dépasser les rumeurs et les contraintes sociales qui pèsent sur elle, pour réaliser un rêve : ouvrir une galerie.
Devenue galeriste, elle fait la rencontre d'artistes qu'elle veut révéler au public, parmi eux, Max, un peintre de guerre d'âge mur qui vit reclus dans une maison dans les bois, et ne peint plus, depuis la guerre, que des oiseaux et des natures mortes.
Leur passion va durer des années, pendant lesquelles Juliet s'efforcera de défendre ses convictions et l'art qu'elle cherche à promouvoir.

Une lecture agréable, avec des personnages relativement attachants!

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]

 Afficher toutes les notes de lectures pour ce livre
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre