Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums   InscriptionInscription 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
Propriétés du livre

Ce livre est dans la bibliothèque de LudwigPH7  

moyenne obtenue :

Cliquez pour afficher en grand format
Résumé
La question de l'immigration serait-elle devenue trop sensible en France pour être sérieusement débattue ? A en croire la plupart des médias, des politiques, des ONG et des organisations internationales, l'économie et les bons sentiments marcheraient main dans la main.
Mais l'impact de l'immigration en France n'est guère étudié et la répétition du discours sur ses bienfaits tient lieu d'évidence. Les rares études françaises sur la question sont prudemment étouffées. L'effet sur le peuplement des territoires, en particulier dans la région parisienne, n'est guère envisagé, car il risque de révéler l'ampleur des bouleversements et du fait accompli. Pourquoi, en effet, produire des connaissances sur un phénomène que l'on décrit à la fois comme inévitable et bénéfique ? Pourtant, en dehors de l'Hexagone, les débats scientifiques sont vifs, aux Etats-Unis notamment, où les études réalisées sur l'impact économique de l'immigration ne confortent pas le postulat français d'une contribution essentielle.
En réintroduisant dans le débat français ces études, dont l'écho n'a guère franchi nos frontières, Michèle Tribalat nous met en garde contre le mépris des faits au nom de l'idéologie.
TitreLes yeux grands-fermés - L'immigration en France
AuteursMichèle Tribalat
EditeurDenoël (Editions)
Date d'édition18/03/2010
Catégorieessai
Langue du livre français
Mots-clésimmigration, peuplement, economie, politique
Notation
Statut de lecture
ISBN9782207261774


Livres ayant des mots-clés en commun avec celui-ci :


Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre